Liens et référencement : cas concret

Voici un exemple concret d’un site possédant de nombreux liens d’excellente qualité qui n’affectent pas son positionnement :

Cette article fait suite à l’article « liens vs contenu » et fait suite à une expérience personnelle que vous êtes libre de commenter. Le but ici n’est pas de critiquer un site ou d’en faire la promotion mais de mettre en pratique une théorie, tout commentaire sur le site sera supprimé (même s’il est positif).

Comme nous l’avons vu précédemment, les liens semblent être le vecteur de référencement le plus fort. Voici une exception (qui confirme la règle ?). Présentation et explications plus bas :

Mon exemple est un site que je côtoie tous les jours puisqu’il s’agit de celui de ma société nommée « Le Phare ».

Sans rentrer dans les détails, il s’agit d’une agence web avec quelques belles références. Nous avons l’habitude d’apposer une signature sur chacun de nos sites dans le pied de page (important pour la suite). Cette signature peut être en texte ou en image avec une balise Alt « Le Phare ». L’ancre est donc similaire un peu partout.

Le nombre de liens entrant est donc égal à :  nombre de sites créés x nombre de pages + autres liens (annuaires pros, partenaires)

Cela fait un nombre de liens ultra conséquent. La PR barre nous octroie la note de 6/10, ce qui est très honorable.

En suivant la logique nombre de liens élevée = positions élevée nous devrions nous retrouver en tête des résultats. Je vous laisse faire le test pour voir que ce n’est absolument pas le cas…puisque nous sommes entre la 2e et la 5e place suivant les serveurs ou votre localisation.

Devant nous : un complexe de ville, un blog assez sérieux et une boite de nuit au référencement plus que sommaire.

Enlevons tout de suite les explications suivantes :

Nom de domaine : le nom de domaine de l’agence est le plus pertinent et contient l’expression clé

Ancienneté : l’agence à le nom de domaine utilisée depuis plus de temps que les autres

Taux de rebond : le taux de rebond du site est inférieur à 15%

Liens de faible qualité : l’agence dispose d’un référencement sur une page google à PR 8/10 et de quelques clients à PR 6-7, ça aide

Bad neighborhood : Aucun lien entrant ne provient d’un site poubelle et/ou ferme de liens

Pénalités Google : Aucune technique ne respectant pas les consignes Google n’est appliquée

Alors, pourquoi cette expression ne ressort-elle pas loin derrière les autres puisque, dans la théorie, tout est fait pour être au top du top. Plusieurs explications à cela :

La technique : le site commence à dater un peu (les cordonniers sont les plus mal chaussés…) et il n’a pas été optimisée pour le référencement : problème de technique

Le contenu n’est pas fréquemment remis à jour : problème de contenu

Le taux de clic des résultats naturels doit être inférieur aux deux prédécesseurs : la discothèque doit avoir un bon taux de clic et le blog m’a l’air assez réputé : problème de taux de clic

Les liens en pied de page sont considérés comme du contenu dupliqué, on n’obtiendrait donc qu’un lien par site créé : problème de duplicate content

Vous connaissez surement d’autres exemples du style. Si je tapes « blog référencement », est ce que le 1er résultat est celui du meilleur ninja / spammeur de commentaires ?

Personnellement, je crois que le taux de clic sur les résultats naturels joue un rôle très important dans ce cas précis. La refonte prochaine du site et une dynamique de contenu fréquent et un politique de référencement plus forte nous permettra d’enlever les deux premiers blocages mais si le CTR reste faible, je ne pense pas que le positionnement restera le même.

Alors, toujours convaincu que les liens doivent vous occuper 80% de votre temps ?

5 commentaires

  1. L’ancienneté n’est pas assez mise en avant dans de nombreux articles!
    Pour la mise à jour des articles je confirme!
    Il y a un blog sous WP qui fait uniquement des extraits d’articles automatiques d’autres blogs wordpress qui ont le mot clef « bois » et il est bien référencé malgré son horrible contenu…

    Bonne fin de journée, gael

  2. Bonjour,

    Votre explication est très claire. Et je connais bien votre domaine d’activité 😉

    Notre site était dans une configuration similaire au votre lorsque nous avons pris la décision de le refaire en totalité il y a 18 mois environ.

    Pour des raisons pratiques, nous sommes en plus partis sur un nouveau domaine qui n’avait pas été utilisé précédemment, et n’avons pas pu réellement capitaliser sur l’ancien domaine.

    Le contenu a été très travaillé car je pense sincèrement que c’est un socle indispensable à un bon référencement. En ce sens, notre blog http://blog.axe-net.fr complète largement le tableau puisqu’en moyenne, un article de fond y est publié quasiment chaque semaine et obtient naturellement de nombreux liens.
    Une rubrique d’actualités permet aussi de réveiller Google de temps en temps au niveau du site.

    En parallèle, une fois ces bases solides établies, le linking a été mis en oeuvre. Nous avons commencé tout doucement et continuons tout doucement mais régulièrement.
    Que se soit dans des inscriptions aux annuaires, échanges de liens, recherche de liens unidirectionnels, communiqués de presse… Tous ces BL viennent compléter les liens de signature des sites que nous réalisons, mais possèdent un contexte sémantique mieux adapté aux requêtes sur lesquelles nous souhaitons nous positionner, telles que « création de site internet » ou autre « agence web », etc.

    Dans le même temps, je ne suis pas certain que la requête que vous présentez (Le phare) soit très utile dans votre activité, même si je vous l’accorde, elle gonfle l’égo 😉

    En résumé, je pense que seul l’addition des deux approches, contenu + lien, permet un bon positionnement, mais je pense que je ne vous apprend rien.

  3. Bonjour Sylvain,

    En effet, cette requête n’est pas des plus pertinentes mais ce n’est pas ce que je voulais montrer ici. Il s’agit d’une signature que nous apposons sur nos sites et il est normal de signer avec notre nom plus qu’avec une autre ancre optimisée.
    Pourtant la présence de ce nom de des dizaines de milliers de pages n’aide pas le site à se positionner sur cette expression, malgré tout ce qu’on peut entendre sur les théories des liens. Pourquoi ? je pense que cela vient du site, on verra bien lors de la refonte !

  4. Je pense plus effectivement à un manque d’optimisation du site au niveau technique et d’actualisation du contenu (contrairement au blog qui se place au dessus de vous).
    En revanche, je ne comprend pas votre conclusion sur le contenu dupliqué avec les liens en pieds de page ?
    Je doute que l’ancre du lien dupliquée sur toutes les pages des sites de vos clients soit considérée comme du contenu dupliqué, auquel cas ce serait le site de vos clients qui devrait être pénalisé ?
    François

  5. Pour répondre au dernier commentaire, le but était de prouver qu’un site non optimisé avec énormément de liens n’amenait que peu de choses et prouver que le nombre de lien est aussi important qu’une optimisation de site.

    Pour ce qui est du contenu dupliqué, non, les sites des clients ne vont pas être pénalisés ou alors seulement sur ce pied de page, ce qui explique pourquoi aucun site de client ressort lors d’une recherche sur ce terme.
    Si pour les bots le pied de page n’est qu’une répétition, il ne l’indexera que sur une page et ne comptera qu’un lien par site. Toutefois cette hypothèse n’est pas prouvé puisque sur mes liens rentrant je vois souvent quelques visites par page différentes.

Les commentaires sont fermés.