Interview d’Erwan, de SWCF, l’annuaire qui monte !

Aujourd’hui, j’accueille sur Jambonbuzz le propriétaire de SWCF, un nouvel annuaire qui a su trouver sa place dans le monde SEO en participant activement à des discussions et en créant de manière boulimique des services pour référenceurs : un blog référencement, un annuaire qualitatif, un site de communiqués de presse, un guide web et un annuaire de flux.
Je vous propose de découvrir le quotidien de ce nouvel annuairiste qui monte grâce à cet interview !

Q : Bonjour Erwan et bienvenu sur Jambonbuzz. D’où t’es venu le nom de SWCF ?

R : Il s’agissait du nom de domaine pour de la création de site internet. Je cherchais un ndd très court pour pouvoir créer des sites clients en sous domaine. Je voulais aussi que ça veuille dire quelque chose d’où les initiales S.W.C.F. pour Studio Web Création France. C’était des bons petits sites pour des entreprises ou associations souhaitant une présence sur internet à bas prix. J’ai eu des contacts mais rien de concret. Comme beaucoup de mes projets, ça a foiré.

Q : En septembre dernier, tu te présentais sur les forums en affirmant que tu était un jeunot dans le référencement avec 6 mois d’expérience. Depuis, tu as créé un annuaire qui marche bien avec un jeu mensuel à la clé. Combien de temps, par jour, te consacres tu à ton annuaire ?

R : En fait, je travaille la journée en tant qu’éducateur sportif. Je termine vers 21 heures. C’est là que le gros de mes activités web commence. Je dis bien le gros car dès que j’ai un trou en journée, j’en profite pour réfléchir à mes sujets sur le blog, travailler des articles pour mes divers sites ou rédiger des communiqués de presse. L’accès internet m’est difficile donc c’est rare que je valide des sites dans la journée sauf parfois lors de ma pause déjeuner.

Le soir, je passe bien 3 heures dessus. Parfois plus selon la motivation et le travail restant. J’examine généralement tous les sites en attente chaque soir. Je n’ai pas envie de prendre du retard sinon ça demande beaucoup de temps et d’effort pour le rattraper.

Q : L’annuaire SWCF est parmi mes coups de coeur puisqu’il permet une indexation rapide par Google de la fiche du site internet et surtout parce que les liens sont validés rapidement. Toutefois, il y a très peu de publicité sur le site. Quelle est ta motivation pour garder un rythme aussi rapide ?

R : Il y a quelques bannières de publicité mais ce n’est pas ma préoccupation majeure. Je suis content des euros que je gagne. Même si certains pourraient trouver les montants ridicules, ça me suffit.

J’essaye, avec mon annuaire, d’offrir ce que j’attends des autres. C’est à dire une validation rapide et une pérennité dans le service. La validation rapide est mon principal engagement et j’essaye de m’y tenir.

Q : Tu as déjà lancé cinq services gratuits sur SWCF, penses tu qu’il y en aura d’autres ?

R : Quand j’ai lancé l’annuaire en juin 2010, j’avais indiqué que c’était le seul outil. Depuis SWCF a mué avec de nouveaux services et je ne peux pas être sûr qu’ils seront que 5.

Je trouve géniale la réussite du digg like chez Trend mais je pense que la notion de votes ne sert à rien. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai créé un flux unique plutôt qu’un digg like. J’adore ce type de service pour référencer des pages profondes et ce serait dans ce sens que je voudrais développer le portail. Une nouvelle solution rapide pour obtenir des liens de manière qualitative serait la bienvenue.

J’ai très envie de créer de nouveaux sites de flux en sous-domaines mais j’essaye de me calmer. J’ai énormément de travail et le guide web comme le flux doivent se développer encore.

En revanche, le projet qui me tient à coeur est un nouvel annuaire. Je l’ai commencé avec mes petites mains mais je ne suis pas assez calé niveau codage pour réaliser toutes les idées que j’ai. Donc il ne verra peut-être pas le jour.

Q : Dans ton article « Comment créer l’annuaire de qualité qui cartonnera » tu donnes conseil aux gens pour qu’ils créent eux même leur propre annuaire. Mais toi, d’où as tu pris tous ces bons conseils pour créer un annuaire qui fonctionne ?

R : Tout ce que je fais et au feeling. Je survole blogs et forums pour développer mes connaissances. Maintenant les conseils que je livre dans ce billet viennent de mon regard d’annuairiste qui ne reste pas le nez dans le guidon. Je vais voir les autres annuaires et suit leur évolution.

Alors je tire mes propres conclusions. Aujourd’hui, j’aurai de nouveaux conseils à rajouter à cette énorme liste. Il suffit de surfer sur les différents annuaires pour comprendre ce qui marche et ce qui ne fonctionne pas. C’est avec mes erreurs aussi que je comprends comment il aurait fallu faire.

Je le dis dans mon billet, l’annuaire SWCF a des défauts et j’ai eu du mal à avoir un bon rythme de soumission. Aujourd’hui, il roule très bien. Je suis content mais je sais aussi pourquoi. A défaut d’avoir des qualités, il faut bosser. C’est valable dans la vie aussi.

Q : (question piège) A part ton annuaire, si tu avais un ou deux annuaires à citer, ce seraient lesquels ?

R : Pourquoi en citer 1 ou 2 ? Les annuaires de qualité sont connus et ce n’est pas 2 annuaires qui feront la différence. Pour un référencement, il faut pas hésiter à en faire des dizaines.

Je vois certaines personnes parler d’une centaine d’annuaires. Si j’en trouve déjà cinquante de valeur, je suis content. Alors vous prenez la première liste d’annuaires (Atypicom par exemple) et vous soumettez.

Par contre, si je trouve que citer 1 ou 2 annuaires n’est pas forcément utile, je pense qu’il est utile de nommer les annuaires qu’il faut fuir. Il faudrait créer une liste (oui encore 1). Ce week-end, j’ai conseillé une e-commerçante de supprimer son lien retour vers Yagoort. Cet annuaire ne le mérite pas. Elle pouvait attendre longtemps sa validation !

Quel annuaire a du mérite ? Indexweb, Guide Arfooo, El Annuaire, Infinisearch,Waaaouh, Net-Addict, Jusseo, Top Lien, … Ils sont nombreux. Ce n’est pas facile de gérer un annuaire. Ca demande beaucoup d’efforts. Je pense que certains arrivent à obtenir de bonnes rémunérations mais avant il faut être motivé pour tenir la distance et essayer de valoriser son annuaire en offrant le meilleur service aux référenceurs et webmasters.

Je remercie encore Erwan de s’être prêté au jeu.

Les interviews ne sont pas finies et je vous promets encore du beau monde pour la suite !

17 commentaires

  1. Je me demandes des fois quelles sont les motivations finales des annuairistes generiques comme Erwan ou Hervé – cela fait 2 interview et 2 personnes qui nous disent que ca rapporte pas un sesterce et que c’est beaucoup de boulot (en plus).

    Maintenant je dis ca mais je suis en train de réflechir a des soluces d’annuaires pour un client … donc.

  2. Je pense que c’est un bon moyen d’obtenir un site avec une bonne notoriété aux yeux de Google. Une bonne base pour lancer ses propres sites. Mais c’est une excellente question que je n’osais posé pour ne pas être trop intrusif !

  3. J’ai moi aussi la création d’un annuaire en tête, je pense me lancer d’ici quelques temps. Pas mal l’interview 😉

  4. A vue de nez je dirais une certaine notoriété personnelle. Étant dans la même problématique qu’Erwan de débutant-débrouillé en SEO, j’admire le travail global effectué surtout pour un non développeur:
    – Ca te permet de placer quelques sites perso
    – Ca offre une belle pub sur ses compétences de gestionnaire de projets et SEO
    – Ca permet de se faire interviewer par JambonBuzz 🙂

  5. Oui je suis a la ramasse sur les plugins ou les hacks wordpress. Je te rassure je ne fait pas participer tous les annuairistes 🙂

  6. Actuellement, je gagne un peu d’argent. Mais rapporté au temps passé, c’est rien du tout. Faudrait demander aux annuairistes plus chevronnés pour savoir si ça paye. En tout cas c’est pas ma priorité.

    Bien vu Vincent. J’ai créé l’annuaire SWCF pour avoir un site « puissant » pour en lancer un autre. Ce projet est tombé aux oubliettes, définitivement. Mais je pense que ça peut-être une bonne solution.

  7. J’en parlais deja avec Hervé (infinisearch) mais je suis d’avis que vous devriez copiez un peu ce qui se fait ici.

    Aux US des annuaires aussi créatif que le tiens ou infinisearch c’est simple, y’en a pas. Quand aux soumission si tu veux etre traité ben faut raquer.. ooh pas cher! de l’ordre de $5. Ca fait C**er au début mais on fini par y venir.

  8. Interview très intéressante ! Je rejoins l’avis de Nicolas, je crois vraiment qu’un portail tel qu’est SWCF aujourd’hui a pas mal de valeur aux yeux de Google et permettrait de lancer d’autres projets ! En tout cas j’apprécie beaucoup le travail fourni par Erwan, il s’agit pour moi d’un portail de référencement de qualité qui a un avenir prometteur et que je conseillerai à tous les webmasters !

  9. Depuis le début cet annuaire respire la qualité. Il est certain qu’il a un bel avenir si Erwan reste motivé ( chapeau bas au passage)
    As tu pensé a t’entourer de codeur pour concrétiser tes idées ? Il y en a qui cherche a se faire valoir et pas forcement a gagner de l’argent.
    Après cet interview tu risque d’avoir une petit recrudescence d’inscription 😉

    Wilfried
    ps: pas de petit icône sympa pour égayer les marques-pages et la barre d’adresse ?

  10. Sympa l’interview. Tous du moins autant que l’annuaire.

    C’est de plus en plus dur de trouver des annuaires de qualité qui reste gratuit, sans pub pour ses propres concurrents sur sa fiche et qui valide.

    Pour quelqu’un qui n’est pas « du métier », c’est un bon boulot.

  11. encore une Interview sympa Vincent
    J’en ai profiter pour y insérer quelques sites
    Merci d’avance pour le temps consacré a leur lecture.

  12. SWCF fait sans aucun doute partie de ces nouveaux annuaires qui ont su prendre un virage pour proposer des services utiles.
    Je le vois sous le prisme SEO bien évidemment, mais je pense que la volonté de proposer un outil utile au internaute est capital pour les référenceurs. Au delà du jus, un annuaire bien conçu peu même amener du trafic, c’est dire !

    En tout cas, bravo pour ce boulot de passionné.

    Sylvain

  13. @Restaurant Interior Design : Concernant la motivation des annuairistes, je dirais qu’elle est plus ou moins floue. Comme le souligne Erwan, cela peut être un tremplin pour un projet, d’autre purement commercial .. Personnellement mon annuaire c’est une passion et je ne m’en lasse pas 🙂

    @Nicolas : Tu as tout a fait raison sur ce point. De plus comme tu le souligne, développer un annuaire c’est du boulot, ce n’est pas juste dézipper le tout et mettre en ligne. Comme beaucoup, je n’ai pas spécialement de compétence en web développement mais voilà, ma passion prenant le pas, je cherche et je m’investis.

    Je crois que lancer un annuaire à l’heure actuelle sans services annexes est voué à l’échec. La notion de « portail’ est entrée dans les mœurs et n’est pas un aspect à négliger 🙂

  14. Très sympa l’interview qui fait ressortir ce que l’on pouvait imaginer d’Erwan jusqu’ici : déterminé, besogneux (c’est pas du tout une critique, au contraire) et consciencieux.
    Et vu la description de l’emploi du temps, on comprend bien comment il se doit d’aller à l’essentiel.

Les commentaires sont fermés.