Interview de Julien alias Le Juge SEO

Posted by on février 14, 2011 in Focus, interviews de pros du web | 12 comments

Pour ce nouvel épisode des interviews des pros du web, j’ai fait le tour du monde pour vous trouver un américain, un vrai ! Comme tout bon américain, il est musclé et comme tout bon musclé, il nous fait voir des muscles dont on ne soupçonnait pas l’existence, comme le muscle référencement.

Bon en fait, ce n’est pas tout à fait vrai. Il s’agit d’un français expatrié aux Etats-Unis (à Houston) qui est bien connu des SEO qui s’est autoproclamé Le Juge SEO.

Remarqué grâce à son super article sur le concept de conformité sémantique que je vous invite à (re)lire, il a su faire sa place dans le microcosme des référenceurs français. Maintenant chacun de ses articles sont attendus comme la rosée du matin par un assoiffé de la nuit (quelle belle poésie).

Si vous voulez en savoir plus sur Julien, le juge musclé, je vous invite à visiter ses site :
Son agence – http://www.contentactive.com (US – pas de business en France)

Place aux questions, on va essayer de faire original comme d’habitude :

Q  : Tu as décidé de travailler aux Etats-Unis, comment qualifierais-tu le travail de référenceurs là-bas : plus facile ou plus complexe ? Sens-tu une autre maturité chez les internautes américains ?

R : Je vais replacer les choses dans leur contexte. Je n’ai pas décidé d’aller travailler aux Etats-Unis, c’est ma femme qui a décroché un job à Houston et qui m’a emmené dans ses bagages. Ça va peut-être en surprendre plus d’un mais je suis plutôt plan-plan et tous les mouvements de ma carrière ont été initiés par ma femme, Londres d’abord puis les US. Et je tiens à remercier ma moitié publiquement pour m’avoir poussé au c*l… parce que chaque fois cela s’est révélé très bénéfique.

Une chose est plus complexe à mettre en place véritablement ici ce sont les campagnes de liens sponso – déjà parce qu’il faut compter (modérément) sur le trafic apporté par Bing/Yahoo et ensuite parce qu’il faut cibler plus ses campagnes au niveau géographique si tu ne veux pas flamber ton blé. Sinon au niveau du travail SEO, ma foi il n’y a pas de grande différence, ce n’est ni plus facile, ni plus difficile il faut juste s’habituer à une échelle différente et dans certains cas à une concurrence différente.

Quand je parles de concurrence différente, je parle par exemple de http://www.ilawyermarketing.com/, les US compte un bon nombre d’usine a sites web comme celle-là – ils se spécialisent en général dans du concurrentiel local (avocats, médecin, Lasik…) et ensuite ils lient les différents sites entre eux (en prenant soin de ne pas lier des concurrents) – du coup chacun de leur client profite de liens venant des autres. C’est aussi un système bien foutu et croyez moi c’est dur à concurrencer.

Je ne pense pas que les internautes américains soient plus matures. Par contre ils sont moins complexés, ils ont moins peur de faire des achats sur internet, ils sont plus confiant.

Q : Qu’est ce que ça fait d’être dans un pays où Google n’occupe pas 90% du marché ? Est-ce que tu continues à te focaliser dessus ou est-ce que Bing te demande plus d’effort ?

R : Bof, Ici Google est aussi hyper dominant, dans les parts de marchés Bing/Yahoo annoncent fièrement dans les 20% et Ask dans les 2/3%. Dans la réalité Google c’est presque 90% du trafic. Bing Et Yahoo ne sont pas négligeable mais bon… Du coup non je ne focalise pas trop sur Bing/Yahoo sauf pour les URLs qui jouent plus pour eux. J’optimise pour GG mais je tiens compte de certains détails parce que la qualité de trafic est meilleur quand elle provient de Bing/Yahoo (+ de temps passé, + de pages vues, meilleurs CR)

Q : Parmi les lecteurs, il y en a sûrement qui désirent faire comme toi et rejoindre le pays de l’Oncle Sam. Pour bien les préparer, pourrais-tu nous dire les grands changements professionnels que tu as connus à ton arrivée ?

R : Ma situation est un peu spéciale parce que je suis d’abord parti et que j’ai trouvé un taf ensuite. Du coup au niveau purement professionnel le plus gros changement ça a été une grosse rétrogradation au niveau du rôle que j’ai dans la boite. En Angleterre (ou je bossais avant les US) J’étais le « head of search UK » dans une compagnie internationale qui fait uniquement du marketing en ligne. J’avais une équipe qui bossais pour moi, mes taches principales étaient plutôt dans la mise en place des process, la recherche et l’évaluation des partenaires, la prévente etc… je ne faisais plus que de la stratégie, de la veille et du management sur des clients grands comptes. Maintenant je suis dans une petite boite, j’ai dû remettre les mains dans le moteur (de recherche), je me re-cogne les audits de mots clés, les audits techniques et tout le tintouin. Ce n’est pas plus mal d’ailleurs ça m’a permis de remettre un peu les pieds sur terre et de réévaluer mon propres niveau. Pour quelqu’un qui voudrait bouger aux U, il faut d’abord trouver le taf et se faire sponsoriser (pour le Visa). Le reste c’est plus des changements de mentalité – Avoir une voiture (indispensable au Texas), Il faut penser que les US ce n’est pas la France, ici c’est 40h, pas de sécu, pas de retraite (il faut tout casquer) et 10 jours de vacances par an – Il n’y a pas de job plan-plan type administration dans le privé. Une autre adaptation c’est la concurrence – Des agences / indépendants qui font du SEO il y en a des grappes entières et pas forcément du super boulot, il faut arriver à se distinguer – surtout que mon agence n’est pas une agence SEO, c’est une agence web.

Q : Tu cites souvent Rand de la société SEOMoz. Penses-tu qu’il existe un équivalent en France ? (si oui, lequel, si non pourquoi à ton avis ?)

R : Je le cite je le cite… Rand n’est pas un pionnier mais c’est à mon avis un très bon SEO à la base. Ensuite, il a un carnet d’adresse rempli de vrais « Experts SEO » et beaucoup de contacts privilégiés chez les moteurs de recherches (voire carrément très privilégiés). La chance qu’ils ont eu chez SEOMOZ c’est de réunir tous ces experts, d’avoir été malin avec leurs softs le tout sans casser les pieds à GG, Bing ou Yahoo, tout en répandant la bonne parole « don ‘t be evil ». Du coup ils ont un paquet de données analysable et je pense que certains de leurs tests sont probablement ce qu’il y a de plus proche du rétro engineering de l’algo Google. Maintenant attention, je ne pense pas qu’il ait la vérité absolu et il faut prendre tout ce qui se dit avec les précautions d’usage.

Si je devais comparer à quelqu’un en France… pfff… je dirais Olivier Andrieu dans le coté figure publique du SEO qui fait plus ou moins autorité, le mec que tu invites a toute les expos, qui fait la promotion du référencement etc… c’est pas forcément les meilleurs SEO du monde mais quand ils parlent on les écoute…

Q : Enfin, une question rituelle dans ces interviews mais quand même adaptée à ta situation : si tu devais citer quelques bonnes sociétés de référencements aux US (hormis la tienne), lesquelles citerais-tu ?

R : Pfiouuuuu … Question Difficile … Au niveau National je sais pas trop… j’aime bien ce que fait Outspoken Media, ils sont plutôt actifs sur la blogosphère et ce qu’ils disent est pleins de bon sens. Par contre je n’ai pas pu juger sur pièce… juste j’aime bien ce qu’ils font. Seule chose que je peux dire au niveau national « Bruce Clay » qui est plutôt connu, c’est de la merde! Mon prédécesseur a été formé par eux, j’ai une espèce de gros classeur plein de trucs et astuces qui ne valent pas un pet de coyote ! Yodle aussi c’est de la merde ! Au niveau local il y a 2 ou 3 boites plutôt pas mal – Pop lab’s – c’est chez eux que bossait le SEO rappeur http://www.seo-muscle.com/charles-lewis/ , pareil très actifs et ils bossent pas mal – sinon il y a Schipul – Je file pas les liens ce serait me tirer une balle dans le pied et puis j’avais postulé mais ils m’ont pas engagé quand je suis arrivé(savent pas ce qu’ils ont raté !) – mais bon ils bossent bien quand même. Spur Interactive aussi il parait qu’ils sont bon mais c’est surtout sur du SEA.

Je remercie Julien pour cette participation. A mercredi pour une nouvelle interview !

12 Comments

  1. Le SEO UK qui suit sa femme au bout du monde et devient texan…

    Si c’est pas de l’interview hollywoodienne ça. :-]

  2. Ah le Juge qui en plus de ses bons conseils n’a pas la langue dans sa poche 😉
    Sinon moi je me demandais combien de kilos tu avais pris depuis que tu vivais aux USA ? 😉

  3. @Marie

    Paradoxalement, j’ai perdu du poids en arrivant – La bouffe US quelque part a moins tendance a faire grossir que la bouffe UK.

  4. Super ITW intéressante, et la prose se fait de plus en plus journalistique je trouve, c’est le métier qui rentre? 🙂

  5. Interview très intéressante! je pars justement bosser quelques mois sur la côté ouest du côté de San Francisco, tous ces conseils me seront bien utiles 😉

  6. salut a toutes et tous
    @marie Non mais pour etre gros faut avoir commencé des le plus jeunes age.

    @lejuge les liens que tu fais depuis les blogs francais t’apporte du jus significativement pour tes sites US ?

  7. Je me souviens de l’arrivée du texan sur la blogosphère de cheu nous. Je m’étais dit « un peu frimeur » avec son coté muscle le bonhomme. Ayant vécu un peu la bas, ça ne m’étonnait pas forcément.
    Et puis avec le temps, j’ai trouvé les articles de Julien sacrément intéressants et pertinents. J’en aime le contenu, le ton, en gros la qualité. Je trouve Julien plein d’humour, parfois captivant, bref, j’apprécie beaucoup.

    Reste un truc, Julien, essaie de taper les lettres dans l’ordre lorsque tu commentes sur les blogs, je crois bien que je te corrige toutes les semaines sur le mien 🙂

  8. @Sylvain
    Merci pour le compliment – ca me fait tres plaisirs venant de ta part.

    Quand au lettre dans le desordre, c’est juste que de temps en temps et surtout le lundi matin, mes doigts tapent plus vite que mon cerveau… et du coup bah! y a des lettres qui sautent, d’autres qui s’inversent ou alors qui se collent a d’autres mots une peu « comm eca »

  9. @caces pont roulant
    Oui bien entendu – tous les liens que je fais m’apporte du jus – un lien est un lien – maintenant ce serait mieux si vous pouviez tous aller vous faire heberger chez GoDaddy ou mieux chez HostGator… mais bon… nothing’s perfect 😉

  10. Promis le jour ou tu fais une plateforme de blogs hébergés chez eux je viendrai 😀

  11. interview intéressant! Il m’a donné beaucoup puisque je suis entrain d’apprendre les truc de référencement

  12. Encore un super article !