Anecdote « je veux être premier sur Google »

Un petit billet perso pour raconter une anecdote SEO de plus (c’est la saison)

Pour ceux qui ne le savent pas, je travaille en tant que salarié dans une agence web en tant que référenceur professionnel. A ce titre, je gère les projets, de la vente jusqu’à la mise en place des actions.

L’autre jour, un client m’appelle pour m’exposer son projet. Il est responsable d’une agence web et souhaite sous-traiter son référencement.

Après les présentations usuelles et les fameux « je préférerais parler à votre responsable, je souhaite parler budget » (un responsable à du temps c’est bien connu et c’est pour cela qu’une personne dédié répond à sa demande comme si c’était un(e) secrétaire…) le client m’expose sa problématique.

Il vient de mettre en ligne une boutique en ligne dans un secteur hautement concurrentiel avec une centaine de références produits et souhaiterait être dans le premiers résultats sur deux mots clés différents (pas expression, mot clé).

Je lui dis que la jeunesse de son site ne joue pas en sa faveur mais j’accepte de regarder (ce qui, pour lui, était déjà très long, il ne comprenait pas pourquoi je ne pouvais fournir un devis sur le champ).

Après avoir raccroché, je cherche par curiosité la société qui vient de me joindre par téléphone, sans succès car celle-ci n’est même pas présente sur son nom (qui n’est pourtant pas commun). J’arrive à trouver le site via un lien caché dans les mentions légales du site à référencer. A partir de là, je tombe de mon siège…

Le site du prestataire axe sa communication essentiellement autour du référencement…sans en avoir les compétences. Je passe le design catastrophique (car les goûts et les couleurs…) et l’ergonomie désastreuse en me disant que le cordonniers ne pas forcément les mieux chaussés pour m’apercevoir aussitôt de conditions générales de ventes volés sur un autre site.

Bon…je me dis que tout cela peut arriver et, qu’après tout, ce n’est pas la raison de son appel ; toutefois je me demande s’il n’y aurait pas volonté de s’approprier une offre commerciale d’un concurrent pour se créer la sienne…

Je passe donc à l’étude du site et j’arrive à un constat cuisant : comment un professionnel peut-il faire un site pareil ? Il s’agit d’un Joomla modifié avec un plugin e-commerce. Sur le papier tout fonctionne mais rien n’est optimisé pour le référencement (axe principal de vente du pro), chaque fiche produit contient du contenu copié sur d’autres sites de référence, je retrouve même à quelques notions près un texte que j’avais rédigé pour une marque présente sur le site.

Pour résumer : un secteur hyper concurrentiel, une structure obsolète, du contenu non original, aucune ancienneté et un lien entrant sur le site (celui du prestataire)…Y a du boulot ! Si je ne savais pas que le site venait d’être créé, je conseillerais de tout reconstruire…

Je rappelle donc mon interlocuteur pour lui annoncer ce que j’ai relevé. Méfiant, je lui énonce juste les principaux problèmes visibles par un débutant (qu’il n’avait pas vu, lui, spécialiste du référencement) et lui dit qu’il faudra passer plusieurs dizaines d’heures pour rétablir tout ça et que, de son coté il faudra qu’il mette à jour le site. Je lui dis même quelques bugs que j’ai relevé qui peuvent nuire aux visiteurs et aux ventes.

Vient ensuite l’annonce du prix. Je lui donne quelques paliers mis en face des actions de référencement possible en lui rappelant les objectifs que lui m’a fixé. A ce moment le client s’énerve en me disant qu’il a moins de 1 000 € de budget et que si je bosse bien il aura beaucoup de boulot à me donner. La réflexion est assez simple,  être sous-payé pour plusieurs sites optimisés comme celui là ne m’intéresse pas. Énervé, la personne fini par me raccrocher au nez…

Morale de l’histoire ? Je n’en ai aucune idée ! Tout ce que je sais c’est que cette agence va fermer dans moins de 3 ans. Je parais peut être vicieux mais aujourd’hui il y a pléthore d’agences web ou agence de communication qui proposent de créer un site. Ayant compris les mots magiques qui font vendre ils écrivent en gros « Référencement » sur leur site en mettant un joli logo Google ou autre moteur de recherche. Ensuite, ces personnes prennent un CMS à la mode et télécharge le plug-in SEO en se disant que le tour est joué. Le discours aidant, ils peuvent vendre des sites (ou boutique) à tour de bras aux naifs jusqu’au jour où ils ne peuvent plus gérer leur incompétence.

Avant de vous lancer, demandez si la prestation de référencement sera faite en interne ou si elle est externalisée. Et contactez les clients de la société, si tout se passe bien ils n’auront peut être pas le temps de vous parler mais s’ils sont en litige je peux vous assurer qu’ils feront en sorte que leur agence ne récupère aucun nouveau client. Si au bout de plusieurs coup de fil vous avez le même son de cloche, vous saurez à quoi vous en tenir…

17 commentaires

  1. Intéressant, ça fait peur à voir ce genre d’entreprises, mais c’est malheureusement monnaie courante dans le milieu et surement ailleurs…

    toutefois je me demande s’il n’y aurait pas volonté de s’approprier une offre commerciale d’un concurrent pour se créer la sienne… << Là, ce serait le comble, en plus du plugin SEO, le mec va pomper ces devis / factures chez les concurrents 😀

    Rassurant de lire ce type d'articles, on se sent tout de suite moins seul 😉

  2. Tiens? … Une agence web « amateur » qui veut « externaliser » son référencement pour 3 sesterces la douzaines de sites et qui en plus s’énerve quand on lui dit que son taf « c’est de la M***E! Enfins Voyons! »

    Beuh!?? Moi ca m’est jamais arrivé!

  3. Oula! J’en ai vu des comme ça, venir avec leur gros sabots, ou tu demandes si ils se foutent de ta gueule sans s’en rendre compte, si ils souhaitent t’entuber ou (comme tu le dis dans ton article) si ils veulent finalement pas piquer ton boulot pour se baser dessus.

    Le pire c’est qu’ils font perdre du temps à tout le monde et après on se retrouve à devoir expliquer encore + à nos clients en quoi notre boulot n’est pas comparable à ce type de prestataires.

    Par contre, je ne suis pas du même avis que toi sur la longévité de la société de cet individu. Malheureusement je pense qu’il perdurera plus longtemps que 3 ans et, pire!, d’autres vont suivre le même exemple….

  4. J’ai souvent envie de pousser un coup de gueule contre ce genre de pratiques que je rencontre de temps à autres mais je me retiens. Quand je lis des articles comme ça, je me sens un peu mieux… 🙂

    Je suis mille fois d’accord avec la phrase du mot magique qui fait vendre et j’avoue que ça me fait un peu peur.

  5. A une certaine époque, j’avais attaqué tous les mots clés génériques liés au référencement. Cela m’amenait de drôles de prospects comme celui que tu cites (et même pire).
    Après un moment, j’avais émis une règle de base qui concerne ma première question : « quel est votre budget? » Si l’interlocuteur n’a pas réfléchi à un budget décent, je sais que c’est peine perdue.
    Aujourd’hui, j’ai énormément (vraiment énormément) resserré mes cibles de mots clés ramenant du prospect. Ça me permet de ne plus avoir affaire aux boulays, mais ton histoire m’a fait sourire et me rappelle du vécu.

  6. J’ai beau avoir que 5 ans dans le ref, des boites comme ça j’en ai vu tomber par paquet de douze. Je passerai bien l’URL pour vous montrer l’état du truc mais c’est du gros lourd (ils proposent un référencement sur lycos quand même…)
    Du site qui se positionne en référencement grâce à un texte noir sur fond noir jusqu’à celle qui n’y connait rien, pour moi la date de péremption est rapidement atteinte. Par contre, les boites qui ont créé un réseau d’annuaire et qui vendent des liens par centaines, ceux là vont perdurer même si, dans le fond, ça n’aide pas le client final…

  7. Il manquerait plus que tu aies des clients qui te demandent : « je veux être en deuxième page sur Google » !

    Je ne savais pas que le mot « référencement » faisait vendre. Même si je me suis surpris à voir une personne m’en parler une fois, la plupart des gens veulent un site et croient que ça suffit.

    Toujours est-il que même avec un putain de bon site joli et optimisé, cela ne suffit pas pour vendre. Mais alors une boutique dans un domaine concurrentiel qui n’a pas ça court à sa perte.

  8. Franchement, plus je lis d’articles traitant du SEO, plus je découvre des perles qui mériteraient à elles seules d’avoir un site dédié 😉

    En tout cas, ton retour d’expérience m’a bien fait sourire. Et, quel que soit le domaine ou l’activité concernés, ce genre de prestaires sans scrupules ni remords, existent par centaines.

    Cela m’est arrivé pour de la sous-traitance de création de site lorsqu’une agence de com voulait que je réalise des CMS pour 800 euros. Il y en a qui ne doutent de rien :d

  9. Demander un devis à un concurrent pour construire son offre, je l’ai déjà vu. Mais la démarche était particulièrement maladroite, je l’ai assez vite démasqué et je lui ai envoyé un beau devis avec des prix complètement farfelus. L’agence n’existe plus aujourd’hui.

  10. Malheureusement, cette anecdotes n’est pas isolée.
    En tous cas, très bon article qui démontre à quel point certaines agences sont de véritables fumistes.

    J’avoue que je pratique maintenant comme Laurent. Pas de budget, pas de devis. Les clients qui n’ont pas prévu une fourchette d’investissement ne sont pas sérieux, mieux vaut les laisser aux agences foireuses.

    ps : tiens, t’es repassé en nofollow ?

  11. Cela ne m’étonne même pas. Et le fait de te proposer de bosser pour des clopinettes en te promettant plus la prochaine fois est une preuve flagrante d’un manque de volonté et de moyens de leur part.

    Affligeant effectivement…

  12. Hi !

    Une bonne agence devrait livrer des sites avec peu ou pas d’optimisations à faire dans la structure HTML.

    Je fais pas de référencement pour mes clients (trop répétitif, j’m pas). Mais si ils insistent, je donne une carte et je leur dit qu’il n’ont besoin que de prestations de :
    – linking
    – wording
    – marketing
    Je trouve que ça devrait être la norme, même si c’est pas vraiment le cas…

    En tout cas, ce genre d’agence fait d’énormes dégâts. Je ne compte plus les jeunes entrepreneurs désespérés qui n’ont plus de budget et un site de m… Ils sont obligés de s’arrêter à peine l’aventure démarrée… Dommage.

  13. En soi, la phrase « Je veux être premier sur Google » ne veut rien dire, c’est une question qui, n’étant pas assez précise, ne peux entraîner d’autre réponse qu’une autre question.
    Et aujourd’hui, le mot référencement est un mot magique, mais encore trop mal compris, on retrouve souvent dans les cahiers des charges :
    « Notre site devra arriver en tête de résultat sur Google » sans plus d’informations…dur de deviser la dessus
    Et comme tu dis, un bon site a déjà du mal à vendre sur un secteur concurrentiel alors un mauvais…

  14. Ca me rappelle une « agence » qui me proposait je cite « d’être numéro un sur google en réferencement naturel avec google adwords pour moins de 500 e par mois ».

    J’ai fait un triple infarctus cérébral en entendant cela…

  15. Les clients on au final beaucoup de mal à comprendre ce que l’on fait. Il n’arrive pas à comprendre que dans le référencement naturel la notion instantané n’existe pas. Les clients sont souvent impatient et attente des miracles du référencement.
    Cette constation engendre un problème sous jacent ; les heures passées à expliquer au client pourquoi il va être très dur, voir impossible de se positionner sur « crédit » ou « mutuelle santé » 🙂

    Excellent article en tous cas

  16. Il y a toujours des vilains pour essayer de prendre des parts du gâteau. Le problème majeur, c’est que les néophytes qui veulent faire appel à une agence web (que ce soit pour le référencement ou autre) n’ont aucune compétence dans le domaine et il leur est très difficile de juger de la réelle qualité de leur interlocuteur,…

Les commentaires sont fermés.