Retour sur le SMX Paris 2012

Posted by on juin 3, 2012 in Focus | 7 comments

Retour sur le SMX Paris 2012

Cette année j’ai eu la chance de me rendre au SMX qui se tenait lieu à Paris le 7 et 8 juin 2012. L’occasion pour moi d’assister à des conférences marketing et technique sur le trafic web ainsi que de rencontrer pas mal de (beau) monde.

Je ne vais pas faire un article détaillant point par point toutes les conférences car je ne vous apprendrai pas grand-chose de nouveau qu’on ne peut trouver ailleurs sur le web. Je vais plutôt m’exprimer sur le sentiment général.
Tout d’abord, bravo à l’organisation, les conférences s’enchaînaient bien sans être redondante et les animateurs savaient poser des questions intéressantes. Le seul point négatif a été la connexion WiFi désastreuse tout au long des deux jours qui a fait pleurer de nombreux accros.
Côté prix, le débat est toujours lancé, combien coûte un évènement de qualité ? Pourquoi le faire dans un quartier chic ? A-t-on vraiment besoin de cuisine exceptionnelle quand un SEO se nourrit essentiellement de jambon-beurre ? A ces questions existentielles, les réponses sont nombreuses et toutes justes.
Côté conférence, on retrouvait des speakers qui avaient l’habitude de la scène. Je déplore un peu la non-présence de star internationale comme on peut avoir dans le grand frère de l’évènement à Seattle ou Toronto comme Matt Cutts ou Rand Fishkin. Saluons toutefois la venue d’un ingénieur de Yandex qui a parlé de la façon dont il traitait les signaux sociaux.
Vous trouverez sûrement les nombreuses slides. Les speakers parlaient à un niveau plus ou moins avancé et plus ou moins personnel.
Le sens commun qu’a pris le discours est que le SEO à la papa qui consistait à faire un max de liens sur une ancre n’importe où et créer du contenu dégueulasse pour ranker ne suffit plus. Google est devenu plus malin et a su le montrer ces derniers mois, même si certains ont su passer entre les mailles du filet.
En clair, le message était :

  • Chaque cas est particulier et mérite un traitement particulier
  • Le reporting et le test est une étape très importante
  • La notion de qualité doit passer avant celle de quantité
  • Le moteur est vraiment en train d’évoluer dans sa présentation et le traitement des données
  • Les signaux sociaux apportent un trust non négligeable et le trafic de Facebook est telle qu’il ne peut plus être mis au second plan dans une stratégie globale
  • Le SEO local à de beaux jours devant lui, et Bing semble vouloir se positionner sur ce créneau porteur

Bref, c’était un bien bel évènement qui mérite d’être développé dans les années à venir.

Les photos arriveront bientôt

7 Comments

  1. Hormis la WiFi et le repas du premier jour, rien à redire à propos de l’organisation bien huilée.

    Pour les confs, des sujets variés et intéressants ou effectivement certains d’entre nous n’ont pas appris des tonnes de choses.

    Par contre, un must pour les rencontres IRL.

    PS : je n’aurais pas été contre pour manger un jambon-beurre moi aussi 🙂

  2. Moi, SEO je me nourrit essentiellement au jambon buzz.
    « La qualité prévaut sur la quantité », je ne suis pas convaincu par ce point là.

    Sinon, pas de bon plan pour ranker comme un malade ? Ou de débat sur la domination de Google et sa dangeràsité ?

  3. Merci pour le retour.
    J’espère que malgré tes dires tu prendras le temps de nous pondre un article, pour développer un des points évoqués lors du SMX.

    ++

  4. Arf, encore un évenement que j’ai raté… et j’ai pas pu aller a seattle non plus. Allez l’an prochain, j’essaie de prendre mes vacances pour le SMX et je passe – a mois que les organisateurs me payent un billet mais pour cela il faudrait déja que je puisse faire une prez’ qui tienne debout (et qui interesse un peu les gens – c’est qu’on peut pas arriver avec des bouzes dans le genre de « POSITIONNER UN MOT CLÉ CONCURRENTIEL EN PREMIÈRE PAGE DE GOOGLE EN 10 ÉTAPES CLÉS » quand on arrive sur le SMX

  5. Tu dégaines plus vite que ton ombre pour ce premier retour sur le SMX.

    Dans les choses à retenir, j’ajouterai également une chose : Google souhaite mettre ses services de plus en plus en avant en augmentant sa rentabilité, notamment avec Google Shopping qui va devenir payant…

  6. Ha ouais les photos … elles manquent !

    @Daniel, j’ai cru voir passer cette semaine que le payant pour Google Shopping payant pour la France n’était pas encore à l’ordre du jour.

  7. @LittleBuzz – pour le moment le SSP gg shopping (apellons un chat un chat)est en version beta test sur les US mais a mon avis ca va pas tarder a etre en version plus beta et a se repandre sur les reste du monde.