Interview de Ramenos (Arnaud Mangasaryan)

Posted by on novembre 22, 2012 in Focus, interviews de pros du web | Commentaires fermés sur Interview de Ramenos (Arnaud Mangasaryan)

Interview de Ramenos (Arnaud Mangasaryan)

Il y  a desfois où les articles sortent tout seul et d’autres où rien ne va. Ces derniers mois, j’ai expérimenté la seconde période entre le piratage de mon site due à ma négligence et l’augmentation des mes projets pros et perso  il m’était impossible de mettre à jour Jambonbuzz. Je vais corriger ça très rapidement (j’ai vu qu’Excel plaisait et vu certains articles des confrères il va falloir que je revienne dans le jeu) et pour cela, je vous propose de rencontrer un confrère canadien : Ramenos, un référenceur senior basé au Québec et très actif au DoYouSeo (l’association du référencement canadienne). Place aux questions

 

Pour certains qui ne te connaissent pas (encore) peux tu rapidement te présenter ?


Je mʼappelle Arnaud Mangasaryan (alias Ramenos) et je suis expert SEO/PPC. Actuellement responsable du département Search chez TC Media (annonceur canadien), je mʼoccupe donc dʼélaborer la stratégie de référencement pour les différents sites clients.
Jʼai, par le passé, fait un master en gestion de projet web à lʼHETIC. Après avoir fait de lʼintégration et de la gestion de projet, jʼai choisi de me rediriger vers le SEO en 2006. Jʼai pu travailler au sein de lʼagence Aposition à Paris, puis jʼai par la suite développé mon expertise au sein du groupe Figaroclassifieds. En parallèle, jʼétais intervenant SEO au sein de lʼHétic (il faut dire quʼà lʼépoque, il nʼy avait pas vraiment de formation existante pour les étudiants).
Durant mes études, jʼai eu la chance de pouvoir faire un stage en Arizona en tant que formation en intégration web. Cette expérience a été un déclic qui mʼa permis de démarrer une nouvelle vie à lʼétranger quelques années après… Et jʼai choisi le Canada pour de multiples raisons (contrairement à ce que lʼon pense, la langue commune nʼen fait pas partie).

 

Tu es SEO au Quebec, penses tu qu’il y ait énormément de différences avec le métier en France ?

Dès mon arrivée, jʼai senti quʼil y avait un certain retard côté expertise SEO par rapport à la France. Néanmoins, ce retard se comble de plus en plus et je ne te cache pas que je fais parti des militants qui tente de favoriser lʼimage du métier dans lʼindustrie.
Cependant, et cʼest le cas un peu partout en Amérique du Nord, les dirigeants sont bien plus axés sur le côté ROI quʼen France. Ce que jʼapprécie ici, cʼest que les choses bougent assez vite. Tu souhaites faire un projet, développer une idée à laquelle tu crois dur comme fer pour ton site ? Good, letʼs go mais il faut bien prendre le temps dʼévaluer le retour sur investissement que cela pourra avoir car sinon les portes te seront bloquées de manière radicale. Mais si ton idée a du sens, on va généralement te tirer vers le haut pour que tu puisses démarrer.

La pro-activité et le travail en équipe sont également des valeurs très appréciées au Québec.

 

Le fait qu’il y ait deux langues officielles au Canada est-il une opportunité ou un désavantage ?

«Les deux mon capitaine». Commençons par le point qui fâche : lorsque tu souhaites faire un site canadien dans les 2 langues et en choisissant de séparer les domaines, tu te retrouves vite coincé car cʼest le .ca et… Cʼest tout !
Cependant, Google CA (fr) et Google CA (en) arrivent, je trouve, à bien séparer les sites du même pays selon leur langue donc ça ne pose pas trop de souci dans la pratique.

Reste que dans la vie de tous les jours, je trouve ça bien dʼavoir 2 langues car cela te permet de switcher rapidement dʼune langue à une autre tout en échangeant avec 2 cultures et 2 mentalité