Google+ va détrôner Facebook

Posted by on juillet 2, 2011 in Focus | 22 comments

En voilà un titre accrocheur et complètement stupide ! Mais bon, il faut bien que je vous fasse cliquer ! Contrairement à Laurent Bourrelly, moi je mettrais bien un billet sur un bon développement de Google +. Pourquoi ? Voyons ensemble pourquoi cette fois j’y crois alors que Wave, Buzz et Orkut m’ont toujours repoussé…(et même lively pour ceux qui s’en souviennent)

« j’ai foiré sur le social ! »

Cette phrase n’est pas de moi, mais d’Eric Schmidt, l’ancien CEO de Google. En clair Google n’a pas axé sa stratégie sur le social sur les dernières années et on peut dire que cela s’est vu. Entre un wave brouillon et d’autres tentatives de partage, personne n’a jamais accroché aux différents services sortis les dernières années. La faute pour moi venait de l’engagement de Google par rapport à ces services. On voyait que Google Wave n’était pas porté par l’ensemble de la société mais par un groupe de personnes qui y consacraient 20% de leur temps de travail, et d’ailleurs cela s’est souvent soldé par des fermetures de services très rapide.

Mais maintenant la donne a changé, on voit que le projet Google+/Google+1 est présent dans tous les services. On se retrouve donc avec du travail effectué par une équipe complète et non un groupe à part.

Ce projet Google y croit : ajout de stats +1 dans webmaster Tools et Analytics, intégration des boutons de partage dans la plupart des services Google, refonte graphique de la plupart des services et surtout implication des sites web externes.

Laurent m’a répondu que ce n’est pas en mélangeant des services qui existent déjà qu’on fait des miracles sauf que dans ce cas là Facebook n’aurait jamais gagné (ce n’était rien de plus qu’un chat persistant…)

Google va réussir car il a la force de frappe pour. Il ne faut pas oublier qu’on ne tombe pas par hasard sur un réseau social, on y est invité, on y est attendu et parfois on passe pour un paria si on n’obtient pas l’accès.

Soyons clair, Google a aujourd’hui un nombre énorme de compte à sa portée. Il n’oblige pas encore à remplir son profil mais cela pourrait être une condition sinequanone pour bénéficier de l’ensemble des services. « Mais c’est dégueulasse ce que tu dis là ! »…ah oui ? Pourtant la première chose qu’on m’a demandé après l’acquisition d’un Iphone est de donner mes coordonnées (dont mes coordonnées bancaires) à Apple et vu le nombre d’Iphone que je vois autour de moi, je me dis que les gens sont prêt à donner beaucoup de choses…

Et en parlant de choses qu’il n’a pas encore fait, n’oublions pas qu’il lui reste plusieurs armes à sa portée : le développement des extensions sur Google+ (angry birds peut détrôner farmville), Chrome OS pourrait utiliser Google+ en arrière plan, la progression fulgurante d’Androïd pour mobile, et bien sur à venir bientôt l’ajout d’une fonctionnalité d’annonces à Google+ via Adwords (à moyen long terme, ils ont bien compris que Facebook était un gouffre à pognon les premières années car sans pub).

De toutes façons qu’elle que soit la durée du développement, Google n’a plus le choix. Facebook veut se placer comme un acteur de la recherche en ligne et utilise les données sociales. Et si Bing commence à s’associer sérieusement avec Facebook, cela pourra faire très mal au géant de Mountain View.

Google doit garder sa position de leader car si les gens commencent à bien y regarder,  ils verront que ce moteur de recherche a perdu en pertinence au fil des années. Donc non, Google+ ne va pas mourir car le retour en arrière n’est hélas plus possible.

La seule évolution à très court terme que je vois est un changement de nom. Google doit séparer le bouton +1 de son réseau social s’il veut éviter la confusion dans l’esprit des gens (rien que cette semaine, on m’a demandé des invitations google+1).

Pour conclure, je dirais que Google fait encore un pas de plus dans l’acquisition de données (très) privées, de quoi faire peur quand on sait comment ils la protègent

22 Comments

  1. Belle analyse ! En tout cas, tu défends bien le projet Google+ qui a en effet une chance de se hisser au sommet si ils gèrent bien leur coup, mais rien n’est gagné !

  2. « Google va réussir car il a la force de frappe pour. »
    Il avait la même force de frappe quand il s’était planté dans ses autres projets sociaux.

    C’est l’intégration dans les solutions mobiles qui fera la différence je pense. Et là Google peut jouer son va-tout (Mobile + OS + Applications (+ Divertissement) + Recherche/Information + Réseaux sociaux).

  3. @Jeanlouis : justement comme je l explique la grosse différence avec les anciens projets et l’investissement de toute l’équipe Google qui lui donne une plus grosse force de frappe. Avant on voyait des tactiques maintenant on voit une stratégie.

  4. Comme tu dis, Google n’a plus le choix, il doivent mettre le paquet la dessus, sinon, ce sera sans doute un des pires ratés de leur histoire.

    Et puis je trouve cela pas si mal que cela GG+. Même si ma parano seo me fait dire que c’est encore un moyen de plus de me pister.

  5. Je suis tout à fait d’accord avec cette partie :

    « Facebook veut se placer comme un acteur de la recherche en ligne et utilise les données sociales. Et si Bing commence à s’associer sérieusement avec Facebook, cela pourra faire très mal au géant de Mountain View. »

    Très bien vu !

  6. Je suis sur que FB doit faire la gueule lol, après il preparent aussi une contre-attaque :)

  7. Sauf que pas un mot sur le coeur de métier de Google : nous aider à trouver de l’info pertinente.
    La perception des gens exige autre chose que le rangement des contacts dans de jolis cercles. Lorsqu’une société se croit au-dessus de tous en s’éparpillant de la sorte avec perte de focus du plus important (le search), l’histoire suggère que ça ne se passe pas si bien que cela.
    En tout cas, nous serons vite fixés après la phase « early adopters », puis surtout en observant si le shift s’opère de FB vers G+.
    Celui qui gagne paye l’apéro à notre prochaine rencontre ?

  8. Pour moi, le coeur de métier de Google est justement en péril s’ils ne rentrent pas un facteur humain dans la recherche. Ils vont passer d’une recherche algorithmique à une recherche personnalisé (comme ils essaient déjà de le faire de manière mathématique depuis quelques années).

    On tient le pari pour l’apéro :)

  9. Ben justement où est le facteur humain dans le search de G+ ?
    Comme je dis dans mon billet, ça m’aurait intéressé de savoir si mon « cercle » a vu tel film ou mangé dans tel restaurant. J’aimerai savoir si mon « cercle » a visité tel site Web et pourquoi pas avoir émis un sentiment à son sujet (+1 étant juste un joke tellement c’est niais et basique).
    Facile pour Google de nous ordonner un tri des contacts, sauf qu’il n’y a aucun liant qui ressort sur la TL. C’est juste du random indigeste et les « sparks » n’ont rien d’innovant.
    Google étant le champion de la recherche et du profiling, il faudrait peut-être qu’il mette tout cela à profit pour nous proposer autre chose qu’un rangement de contacts joliment présenté.
    HotPot est même carrément plus prometteur que G+ à ce niveau.

  10. Malgré tout le bien que l’on peut en dire, les cercles d’amis très bien foutus et l’interface assez réussie visuellement, je persiste à dire que la mayonnaise peine à prendre. Reste à savoir s’ils vont mettre des moyens colossaux en place pour faire de la pub.

  11. Attends un peu, pour l’instant ce n’est qu’à l’état de projet et hotpot va sûrement être intégré très vite à Google +. De toutes façons moi ça m’arrange que les ajouts n’aillent pas si vite que ça, moins ya de personnalisation dans les serps et mieux je me porte mais je suis assez sur de mon coup là, on est dans une grande stratégie à la google.

  12. Oui mais tu oublies le cycle qui impose le succès ou échec d’un outil/service Web.
    Après les early adopters, vient le grand public et il n’y a pas des mois de latence avant que ça marche ou que ça tombe dans l’oubli.
    Déjà, j’ai les premiers retours de personnes qui ne sont pas des Power Users et le son de cloche est souvent « j’y comprends rien et je ne sais même pas comment y retourner ».
    Certains comme Instagram ont réussi à simplifier le truc et ont mis une claque monstrueuse à Flickr, mais si tu prends du recul par rapport à G+, c’est loin d’être une simplification et unification réussie pour l’instant. Il manque plein de trucs et d’autres qui ne sont pas si bien foutus que ça.

  13. Je rejoins un peu ce que dit Laurent au sujet de la simplicité du principe: il va falloir que google communique monstrueusement pour que le commun des mortels comprennent, puis s’intéressent, à son « nouvel » outil.
    Je rejoins néanmoins Vincent sur la force de frappe et la motivation remarquable et ressentie, du géant pour « enfin » trouver quelque chose de cohérent qui ait une chance de rivaliser avec un Facebook.

    Avant dernière chose, il faudrait vraiment qu’on puisse avoir des mini rapports de son cercle d’amis qui a, ou non, apprécier tel ou tel chose recommandée. Même si on voit déjà qui a cliquer aussi sur le lien.

    et enfin, à quand « les moins », je veux pouvoir mettre une note négative à certains services (sans pour cela faire appel à du NSEO) clairement.
    Pour le moment, ne pas mettre de plus c’est mettre un moins ??C’est plutôt bof comme pertinence…

    Amitiés
    Wilfried
    Parenthèse qui n’a rien a voire: c’est drôle que mon correcteur Firefox me propose Boniface pour corriger Facebook) ;)

  14. Ce que j’adore avec ce « combat » c’est que les deux protagonistes partent chacun avec leur avantage un peu différent :

    Les deux sont plus ou moins incontournables. Là où il y a Internet, on parle de Facebook et de Google.

    Les prochaines semaines vont être très intéressantes… toutefois, j’ai pu remarquer que j’ai surtout des potes « geek » qui sont en train de tester G+. Je me demande vraiment si le reste des gens est prêt à suivre.

    Et puis, d’ici 6-12 mois, j’espère bien voir la première bêta publique de Diaspora. L’argument « libérez vos données » va peut-être faire mouche auprès d’une majorité. Ou pas…

  15. c’est évident que Facebook ne restera pas sans réponse face aux nouveautés proposée par google + mais reste a voir sur quels domaines ils vont tenter de rivaliser…

  16. Je pense que Google + peut facilement détrôner Facebook, surtout vu l’intérêt que suscite le réseau social de Google. Mais Facebook ne va pas en rester et élabore certainement une nouvelle stratégie.

  17. Effectivement, Google n’a plus trop le choix ! Face au géant Facebook; Google va être obligé de sortir le maximum pour avoir un moyen de rivaliser. Et puis, Google garde quand même un net avantage, son moteur de recherche ! Le faite de faire en sorte qu’être actif sur son réseau social favorise son référencement est une vrai révolution qui va faire en sorte que Google+ sera obligé de connaitre un succès dans les prochains mois.

    De plus, je trouve que Google a bien cerné comment allait évoluer la demandes au niveau des réseaux sociaux et, pour moi, Google+ apporte une très bonne solution ( ergonomie épuré, verrouillage simple de l’information, etc )

  18. +1 pour LaurentB, je crois aussi que le temps va jouer contre Google.
    Si GG attend des mois alors les early adopters vont se lasser et délaisser le service et voyant tout ce qu’il manque à Google+ autant dire que je ne vois pas comment ils peuvent faire.
    De mon coté, le son de cloche est aussi « j’y comprends rien » ET « j’ai pas envi de trier mes contacts » et ce deuxième point je le voyais venir de loin. Pour moi les jolis cercles, c’est trop demandé pour le quidam.

  19. Le cœur de métier de google, ce n’est pas de fournir de l’info pertinente, c’est de vendre de la pub, et ils sont toujours les meilleurs au monde. Twitter n’a pas percé du jour au lendemain, et ils sont partis from scratch. je ne sais pas si G+ va percer, mais c’est un peut tôt pour les enterrer sous prétexte qu’ils se sont plantés sur d’autres projets. Je crois qu’ils ont appris de leurs erreurs, et qu’ils ont mis le paquet. Ce n’est pas pour rien que leur UI ont été repensées, et qu’ils vont fermer les labs pour se concentrer sur les produits. Les orkut, wave et compagnie étaient des projets expérimentaux, là c’est différent, il y a facebook et bing en face.

  20. Malgré plusieurs échecs Google a crée G+, un utile que j’ai trouver plus efficace et plus sécurisé que Facebook, Facebook n’a pas énormément évolué ces derniers temps, maintenant c’est le role de G+ d’innover

  21. Je ne suis pas aussi sûr que toi, même si dans l’ensemble Google+ est bien fait et communique sur des faiblesses de Facebook (gestion des données personnelles, no fake, rapidité, pas de publicité (pour le moment)).
    Mais dans ce domaine il est très difficile de savoir si cela va être adopté par le grand public. La courbe d’inscription est énorme, mais le public geek est épuisé et la courbe se stabilise.
    Wait & see comme on dit.

  22. Je n’utilisais ni Facebook ni Google+. J’ai ouvert un compte G+, et finalement au quotidien j’utilise Facebook maintenant grâce (ou à cause) au Facebook Connect.

    Bravo Google.