Faut-il faire confiance à Twitter ?

Posted by on janvier 25, 2011 in Infos-buzz | 8 comments

L’idée de ce post m’est venue aujourd’hui, suite à l’ouverture et la déclaration officielle d’un fake de plus sur Twitter. Avant de commencer, je vous propose un petit retour en arrière. Si vous connaissez déjà bien Twitter, vous pouvez sauter les deux premiers chapitres.

Tout commence en 2006 par l’apparition de Twitter. Peu connu à l’époque, un service de microblogging ouvre. L’idée : écrire comme sur un blog mais en se limitant à 140 caractères. Une sorte de blog par SMS est né…

Un peu d’histoire…(depuis 2009)

En 2009 avec l’essor de Facebook, les journalistes à la ramasse sur le phénomène « réseau social » s’empressent de faire de la publicité à tout va pour un service ou pour l’autre. Aujourd’hui, il est bien vu pour les jeunes de rejoindre le twitter des stars ou de certains animateurs qui font la course aux followers comme si cela avait une valeur marchande. Pendant tout ce temps, Twitter n’a généré (et ne génère toujours) aucun revenu ; les frais de fonctionnement étant assez faible, cela ne met pas en péril le service qui obtient des sous dès qu’il le demande.

Ok, mais ça sert à quoi Twitter ?

Twitter sert à twitter des tweets (gazouillis d’oiseaux en anglais) soit en français relayer de l’info. Bien sur, avec 140 caractères, on doit concentrer l’information au maximum en se contentant de quelques phrases et d’un lien (raccourci le plus possible). La meilleur utilisation de Twitter est de rester en contact avec des gens possédant le(s) même(s) intérêt(s) que soi. Pour les entreprises / institutions / célébrités, le but est de devenir assez intéressant et exceptionnel pour pousser les gens à suivre leurs tweets. N’étant pas professionnel sur ce réseau social, le bon sens m’aide quand même à donner de bons conseils à suivre :

  • éviter l’abondance de message publicitaires
  • créer une réelle discussion plutôt qu’un monologue
  • Ajouter une valeur ajoutée au site internet
  • Etre utile pour les suiveurs (bon plan, cadeau, humour, etc.)

Raconter sa vie peut aussi suffire pour les célébrités ! Ainsi, Justin Bieber occuperait 3% des ressources serveurs de Twitter à lui tout seul à cause de l’ensemble des tweets comportant son nom.

Voila pour le coté personnel ou professionnel coté marque. Par contre, coté utilisateur, twitter va servir à collecter de l’info et faire de la veille (information, économie, nouveauté, coupe de cheveux de justin bieber…).

En gros on obtient un outil hybride entre le chat, le forum, le SMS et le blog où tout le monde peut lancer n’importe quel sujet…

Où tout le monde peut lancer n’importe quel sujet…

Oui, je ne suis pas sénile, je souhaitais juste que cette phrase soit bien comprise. Sur twitter, tout va vite, très vite. L’information est absorbée et relayée sans même avoir le temps d’être digérée. Moi-même, je me suis fait avoir plusieurs fois en relayant des articles qui n’étaient que des suppositions (comme le rachat de Groupon par Google)…

Et en France, on aime ça jouer avec Twitter. Entre les hackers qui aiment titiller le compte d’Obama ou transformer Britney Spears en fille négligé (ou morte) et les lanceurs de rumeurs, il faut dire que twitter à son florilège de conneries.

Parmi les dernières en date on retiendra :

  • Le vrai faux vrai cambriolage de Michael Youn :
    Fin décembre Michael Youn se fait cambrioler. Il se plaint pendant des jours sur les réseaux sociaux et grâce à cela il retrouve toutes ses affaires dans sa twingo écologique (un gros hummer). Puis, quelques jours après il publie un tweet disant qu’il à tout inventé pour une publicité sur le poker. Bien que sûrement très avantageux pour son compte en banque, son image en prend un coup et il revient encore une fois sur l’histoire en disant qu’il s’est bien fait cambriolé et que, maintenant qu’il a touché ses sous, il veut parler d’autre chose, comme de son second film. Raté, on s’en fout.
  • La mort de Loana :
    Après un seul tweet annonçant que Loana avait succombé, la rumeur s’est amplifié. Et, pendant une journée, la « star » s’est trouvée morte. Encore une fois, le même site de Poker est remis en cause. Bien que bien moins relayé, cette info trouve tout de même sa place dans certains quotidiens Français. La « star » est toujours vivante.
  • Dernier en date, la société Ricqlès, une boisson pétillante à la menthe qui s’est vue créé un faux compte twitter avec pour but de trouver des rimes en « -èsse ».
    Une « blague » qui a vite été relayée : « Victime d’inceste ? Bois un Ricqlès ». Il aura fallu peu de temps à la société pour lancer un message copié collé à tous ceux qui avaient relayé l’information : « La marque Ricqles confirme bien que cette pub est un fake« . Bizarrement, ce soir des rédacteurs de blogs s’empressent d’inviter la marque à fournir un retour. Pourquoi ? Je n’en sais rien, ce n’est pas pour les 200 geeks buveurs de coca qui ont vu ça que ça va faire du mal à la marque qui vise un public bien différent. D’ailleurs, même s’il est encore tôt, l’information n’a pas été relayée dans des sites à grande fréquentation, ce qui prouve le peu d’intérêt sous cette information…

Voila pour les infos « médiatisables ». Plus secret mais tout aussi maladroit, un de nos collègues référenceur s’est vue créé un alter ego maléfique. SeulMaitreabord, un très bon référenceur que je vous invite à lire sur son blog plein de bons articles à vu en quelques jours sa réputation descendre par un clone maléfique « SeulConabord ». Dénoncé rapidement, le faux jumeau n’a pas fait le malin devant la foule de gens armés de fourches et de torches.

Evidemment, je pourrais aussi parler du fameux Carl de Canada, alias Mixbeat sur Twitter qui sait tout avant tout le monde…et qui se trompe très souvent…

Peut-on faire confiance aux infos sur Twitter ?

Se demander si on peut faire confiance à tout le monde sur Twitter revient à se demander si on peut croire un inconnu dans la rue pour la raison qu’il porte les mêmes chaussures que soi. La valeur d’une information sur Twitter est la même que la valeur d’une info sur facebook, un forum ou n’importe quel site internet, elle augmente lorsqu’elle est accompagné d’une source qualitative.

Vous souhaitez savoir si une info est vraie ? Il y a une méthode assez radicale : attendre une semaine. Si au bout de 7 jours, l’info est toujours présente et non démentie alors vous pouvez lui apporter plus de crédit. Généralement, le temps d’attente permet de prendre du recul sur l’information, de mieux la digérer pour la restituer de façon plus pertinente. Le temps réel est le meilleur ami du canular alors qu’une blague qui dure une semaine a beaucoup moins de chance d’être suivi (bravo toutefois à Michael Youn qui a réussi à tenir ses fans pendant un mois environ…).

Toutefois, si vous n’ouvrez Twitter que tous les 7 jours, l’outil perdra tout son intérêt…

Le mot de la fin

Je ne tire pas sur l’ambulance, twitter est un de mes premiers sites référents et j’aime cet outil. Je pense que je continuerai à me faire avoir et à relayer (ou retweeter) des informations erronées. Comme me l’a suggéré une personne sur twitter, le discernement est de mise ; même si une chose est sûre : plus c’est gros, plus ça aura de chances d’être relayé !

Pour me suivre : https://twitter.com/jambonbuzz 😀

8 Comments

  1. Preum’s!!! D’un autre côté, pour achever un peu plus les réseaux sociaux, on ne peut pas qualifier d’informations de qualité les informations contenues sur ce genre de médias. En effet, n’importe qui peut prendre le compte de n’importe qui (ce n’est pas comme pour les noms de domaines ou on a des lois strictes sur les marques déposées) et surtout n’importe quelle information faxe ou non peut être propulsée au top grace à la notoriété de ces sites comme Tweeter ou Facebook…. Quand on pense que Google fait la chasse à tout les autres sites pour la qualité de leur contenu … mdrr

  2. Plus je relis mon article, et plus je me dis qu’il est vraiment mal tourné …
    J’ai supposé que c’était un fake et j’ai déliré sur la campagne en la considérant comme légitime.

    Je me relirais un peu plus la prochaine fois, ce n’était pas un manque de discernement, plutôt un argumentaire qui m’aurait valu un bon 4/20 en dissert 😉

    Je maintiens par contre que bon nombre de société ne surveille pas grand chose et que le petard mouillé de ricqles pourrait être plus important pour d’autres.

    Pour me faire pardonner, je ne boirais que du ricqles tout l’été !

  3. Peut être qu’il était trop précipité mais je pense qu’il a contribué a la réaction rapide de la marque. En tous cas le fake paraissait plus réel que le compte officiel.

  4. Comme quoi, on peut être sur Twitter et rater plein de choses. La fausse pub Ricqles, je n’en ai jamais entendu parler 😉

    Ceci étant, cela reste un support intéressant ou l’on découvre également de belles choses et des gens de qualité.

  5. T’es dur la! Il n’y a pas que de la M**de sur twitter … meme si y’en a beaucoup. Il suffit de bien gérer les gens qu’on suit

  6. C’est vrai mais lorsque l’idée est trop choc je préfère m’en méfier.

  7. « Faut-il faire confiance à Twitter ? » je ne pense pas que la question soit bonne. Twitter est un outil, un média.

  8. C’est pas faux, maintenant en lisant le texte descriptif j’espère que le doute n’est pas permis…
    Honnêtement, serais je le premier à se demander « faut il faire confiance à… » sans détailler qu’il s’agit des membres de l’outil plutôt que l’outil ? La prochaine fois que je vois un article « Faut il faire confiance à Google ? » j’irais moi aussi dans les commentaires dire que c’est inadmissible…

Trackbacks/Pingbacks

  1. Faut-il faire confiance à Twitter ? | traffic-internet.net - [...] Source et article complet : http://www.jambonbuzz.com/infos-buzz/faut-il-faire-confiance-a-twitter-2011-01-25 [...]
  2. Faut-il faire confiance à Twitter ?Mon Agence de Com | Mon Agence de Com - [...] Publié le 26 janvier 2011 par s2m – 292 vue(s) – (No Ratings Yet)  Loading … Se demander…