Test de lien en display none

Posted by on mai 15, 2011 in Focus, Mode d'emploi | 17 comments

Un test sur les liens, ça faisait longtemps ?!

J’ai récemment été confronté à une énigme de positionnement de certaines pages d’un site. Ces pages avaient toutes en commun un point : elles étaient liées par un drop down menu. Pour ceux du fond qui n’ont pas compris, il s’agit d’un menu qui se déroule au clic, ou au passage de la souris et qui, via un javascript le plus souvent, fait passer une classe CSS de l’état display:none à visible.

Pour résumé, les liens sont dans le code mais, par défaut et pour les imbéciles type googlebot qui n’ont pas le javascript, encapsulé dans une balise stylée avec display:none.

Le display:none est assez souvent utilisé pour des besoins graphiques mais chez les SEO, il est plus connu pour cacher des liens, ou du texte. Pour voir si une page possède du texte caché, vous pouvez désactiver le CSS (via Webdevelopper par exemple) de la page.

Tout cela nous amène donc à un test : puisque le display none est une méthode classique et bien connue pour cacher texte et lien, est-ce encore utile au référencement ? Sachant, en plus qu’une grande partie des sites modernes utilise ce système sans vouloir tricher !

Place au test !

Protocole bien rodé : On prend un article déjà indexée et on lui colle un lien en display:none vers une autre page déjà indexée. Ce lien possède une ancre qui ne donne pas de résultat chez Google. Puis on attend que les résultats sortent sur le mot clé en question et on voit ce que ça donne. Pour que ce test soit concluant, il faut que la page sur lequel est présent l’ancre soit retournée mais surtout la page sur lequel pointe ce lien (et qui ne contient pas le mot clé utilisé dans l’ancre).

Résultat (roulement de tambours) :

Gagné !

Le test est donc concluant sur Google. Sur Bing, seul la page contenant le mot clé est retournée et sur Yahoo rien (mais je soupçonnes yahoo de me faire la gueule).

Par contre, ce test a été assez particulier à suivre. Il a fallu de nombreuses semaines avant d’avoir les premiers résultats puis la page linkée a disparue pendant 3 semaines pour réapparaître définitivement (du moins jusqu’à la rédaction de cet article).

Bien sur, ce test est à vérifier dans d’autres conditions :

  • Que se passerait-il si j’avais fait le bourrin dans mon texte caché ?
  • Est ce qu’un lien dans le corps d’un texte répété que sur une page peut faire la même chose qu’un lien dans un menu ?
  • Est-ce qu’un lien ça va mais plusieurs, bonjour les dégats ?

Et vous avez sûrement d’autres réflexions à apporter dans les commentaires. Personnellement je pense que c’est une technique qui marche encore mais qui vous fera très mal si vous vous faites repérer. Par contre vous pouvez rester sous le radar tant que cela reste dans un intérêt graphique et que le contenu est affiché après une action.
Si vous avez eu d’autres retours n’hésitez pas à les partager ci-dessous. Et n’en abusez pas pour spammer !

17 Comments

  1. Excellent test, même si comme tu le dis si bien, il faut faire attention aux données puisque le test ne porte que sur un lien.

    D’ailleurs, je doute que Google puisse ne pas le prendre en compte, car pas mal de sites utilise cette technique pour des questions de design (un menu déroulant par exemple), donc je pense que Google va pénaliser ou ne pas prendre en compte ce type de liens uniquement si cela est fait de manière « bourrine », ou alors si le site a été jugé peu « crédible » aux yeux du moteur de recherche.

  2. D’accord avec Daniel, je vois pas mal de sites qui utilisent cette technique mais comme toujours avec Google : il faut se méfier des abus…

    En tout cas ton test est bien pratique, j’envisageais de le faire prochainement… tu m’as fait gagner du temps 😉

  3. Comme évoqué par mes camarades, il y a plein de raisons légitimes d’utiliser un display:none. C’est clair qu’il faut bien gérer la ligne jaune pour ne pas tomber dans le fossé, mais cet attribut est tout à fait viable.
    Puis comme Google est un glouton, il ne fait aucun doute qu’il ailler fouiner dans un contenu « invisible ».
    Maintenant, le test intéressant serait de pousser pour voir où se trouve la ligne jaune.

  4. Très bon article ! Je ne pense pas que Google soit aussi tolérant. Autant qu’avec Yahoo, il va falloir faire attention.

  5. Bon test 🙂 thx jambon, technique de cloacking simple et efficace ma foi.

  6. Et au niveau de Google Panda ? c’est risqué non ? enfin c’est pas nouveau que le display:none est risqué mais avec Panda ça risque d’être plus tendu non ?

  7. @Jnce : Bravo tu viens de gagner un #pointpanda ^^

    Le display none est une technique risquée si elle est utilisée pour du spam, Panda ou non

  8. Je ne pense pas que cette pratique, panda ou non, soit dangereuse si elle est utilisée correctement. Sinon beaucoup de sites avec un menus déroulant ont du souci à se faire.

    Pourquoi ne pas essayer le test avec un lien en display none qui pointe vers une page non indexée ?

    est ce que ca changerait qqchose de mettre le display: none dans une feuille de style ou directement dans le html ?

  9. Bonjour,

    En effet il serait intéréssant d’effectuer un test plus poussé sur ce sujet ! Je suis actuellement occupé de faire un test sur la balise title (voir lien dans la signature).

    Mais le jeu n’en vaut pas la chandelle, parmi tout les facteurs de positionnement, le densité de mots-clé à une importance minimal http://www.creation-site-vitrine.fr/blog/24-facteurs-positionnement-mots-cles/

    Alexandre

  10. Le danger vient comme toujours de l’abus. Comme le dis LaurentB, un test complémentaire poussé sur le nb de liens externes serait intéressant pour savoir si il y a sanction du site, occultation des liens etc…

  11. Intéressant de voir que l’on peut encore jouer avec certains points d’optimisations tels que le display:none. Mais c’est sur qu’il faut le prendre avec des pincettes tout de même, ca peut vite devenir dangereux.

  12. Excellente démonstration 😉 D’ailleurs en voyant le mot clé utilisé, j’ai bien cru que tu voulais nous mettre l’air de Mary Poppins dans la tête 🙂

    Je l’utilise très souvent pour les menus en CSS, comme l’explique Daniel. J’imagine mal Google sanctionner ce type de pratique, tant qu’il n’y a pas d’abus.

  13. content de voir que certaines techniques fonctionnent encore… mais jusqu’à quand… c’est le panda qui décidera!

  14. A voir…Tests complémentaires nécessaires, à vos sites crados !

    Je pense qu’il faut s’en servir intelligemment, à savoir que le texte ou lien en display:none; doit apparaitre après action.
    Pour les bourrins, vous pouvez toujours le faire dans des zones peu visibles (menu déroulant bas de pages, onglet,…)

    Amitiés

    Wilfried
    responsable showroom

  15. ça vaut ce que ça vaut mais pour gentiment utiliser cette technique sur des sites externes au mien (ou le salaud), je n’est pas de réel retour…

    Sauf que : Sur un site tout récent avec peu de BL, ça a été bénéfique puis le clash…

    Pour un site déjà trusté : Bénéfique à court terme sur une requête concurrentielle.

  16. J’ai pu testé longuement le mise en place de contenu dans les div display none. A noter que je n’ai jamais été pénalisé par google. Cependant, il semblerait que le contenu soit pris en compte mais aurait autant de poids que la description meta pour le référencement…c’est à dire aucun :s Seule solution qui semble porter ses (maigres) fruits : mettre plutôt des liens internes au site dans les div display none, et non du texte..

  17. Oui ce test date un peu et il n’est pas exclu que google ait remédié à cette omission. Ca fait un peu grossier comme tricherie. On se croirait revenu au temps du texte dans la même couleur que le fond. C’est un risque de se faire sanctionner. A éviter à mon avis.