Google n’est pas obèse !

Cette article fait partie d’une longue série à venir sur la recherche de mots clés et leurs pertinence dans les SERPs. Au lieu d’un long article, je vous en offre plusieurs petits.

Vous êtes content d’avoir placé votre site en première position sur 350 000 000 de résultat ? Vous pensez que Google vous en veut et que vous vous êtes pris une pénalité ?

Cette astuce est normalement connue de tout bon référenceur qui se respecte. Nous allons le prendre le cas d’une recherche sur le nombre 42

  • 3,8 milliards de résultat sans changer aucun paramètre dans Google
  • Désactivation de l’instant search et affichage de 100 résultats
  • Scroll jusqu’en fin de page et visite de la dernière page proposée par Google (chez moi 9)
  • Scroll jusqu’en fin de page et découverte du message :

Pour limiter les résultats aux pages les plus pertinentes (total : 815), Google a ignoré certaines pages à contenu similaire.

Fin de la démonstration. Toujours pas convaincu ? Acceptez les résultats ignorés et allez jusqu’à la dernière page…

Evidemment, le but n’est pas d’enlever le succès de Sylvain mais la prochaine fois que vous vous dites que votre « site: » dans Google vous délivre énormément de résultats, vérifier la dernière page, votre contenu dupliqué pourrait bien vous embêter bien plus que ce que vous croyez. Evidemment, il est rare de trouver « des pages à contenu similaire » ressortir en tête des SERPs.

Et dernière info, entre la page 1 et la dernière page où il y a ce fameux message le nombre de pages indexées afficher sous le champ de recherche à tendance à chuter.

Si vous utilisiez le nombre de résultats affichés pour connaitre la concurrence, il est peut être temps de trouver un autre indicateur…

Publié le
Catégorisé comme Focus

14 commentaires

  1. Utiliser le nombre de résultat pour connaitre la concurrence a été un indicateur dans toute l’ère du SEO ? Si oui, Est-ce que ça en été un bon avant ta démonstration ?

  2. Tu as bien fait de compléter mon test 42.
    Ceci finira peut-être de faire admettre que le nombre de résultats n’est pas fiable du tout comme indicateur.

    ps : Mon « succès », visait surtout à démontrer la même chose que toi. Se placer sur la requête a été très facile et rapide. Bon, j’avoue que la page reste plantée en 13ème position, même si je n’ai fait aucun effort dessus depuis.

  3. Une démonstration bienvenue sur les coulisses des SERPs. Pour le positionnement de 42, cela confirme que l’autorité du site « émetteur » joue un grand rôle sur le positionnement du mots-clé !

  4. @école commerce (tin un nom c pas difficile à mettre) :
    Olivier Andrieu en parle dans son livre, en soulignant que ce n’est pas un indicateur parfait. Il propose aussi d’aller faire le test sur un partenaire de recherche type SFR pour avoir le nombre de pages sur ce qu’il appelle « l’index primaire »

    @Sylvain :
    En effet, il ne faut pas prendre peur du nombre de pages indexées. Tu as bien résumé en une phrase : quand ya du pognon à se faire, ce sera dur.

    @Phil :
    Euh peut être mais ce n’était pas la démonstration ici :p

  5. Bon,

    au risque de passer pour un « nez d’boeuf » comme on dit dans le bouchonnois et malgré une dizaine de relectures de l’article, je n’ai toujours pas compris de quoi parlait l’article (même en ayant lu en amont le post de Sylvain).

    Help !

  6. Intéressant comme manip. En gros le nombre de « vrais » résultats est relativement faible ? Dites moi si j’ai bien compris: Le résultat à retenir pour étudier la véritable concurrence est le chiffre renvoyé par « total : 815 » ?

  7. @Christophe : Pour comprendre cet article, je t’invite à faire la même manip avec l’expression de ton choix. Tu peux aussi essayer avec un « site:tonsite.com » sur google et aller à la dernière page de résultats. Le but du jeu est de voir le chiffre annoncé juste sous le champ de recherche perdre plusieurs 0 d’un coup.

    @Nicolas :
    En effet, le nombre de résultat est bien moins faible qu’affiché. Personnellement je me sers de cette manip pour voir mes véritables pages indexées dans Google. Tu peux aussi te baser sur le chiffre donnée par un partenaire de recherche type sfr ou free

  8. @Vincent : avec l’explication que tu donnes à @Nicolas je comprends un peu mieux.
    Concernant la commande « site:monsite.com » : oui je comprends maintenant où tu veux en venir.
    D’un point de vue empirique, je tape généralement cette commande pour trouver les pages qui sont indexées et qui ne devraient pas ou plus l’être (répertoire, pages à accés privé, 301 foireuses, etc…)

  9. Entièrement d’accord avec le fait qu’il ne faut jamais se baser sur le nombre de résultats pour analyser le niveau de concurrence d’une requête, surtout que pas mal de sites se positionnent parfois sur des requêtes sans vraiment le vouloir…

  10. Et est-ce qu’il y a moyen d’avoir ce chiffre par un autre moyen ? Par exemple par l’API de recherche de Google ?

  11. c’est assez intéressant, bien entendu il ne faut pas toujours se fié au nombre de résultat mais c’est pas mal comme concept

  12. Merci pour l’article,c’est vrai qu’il ne faut pas passé le temps en comptant le nombre de résultats puisse que comme vous avez mentionné Google a ignoré certaines pages à contenu similaire.donc il faut trouver d’autres moyens

Les commentaires sont fermés.